Rechercher
  • INDUS

Le premier patient greffé avec un cœur de porc est décédé

David Bennett était le premier patient au monde à avoir reçu une greffe d’un porc génétiquement modifié.

L’opération avait été réalisée le 7 Janvier 2022 à l’hôpital de l'Université du Maryland.

Cette intervention a soulevé de grands espoirs, car de telles xénogreffes ( greffe d'un animal à un humain) pourraient potentiellement permettre de remédier à la pénurie de dons d'organes.


Cette opération était pourtant prometteuse car «Le cœur a très bien fonctionné durant plusieurs semaines, sans aucun signe de rejet», a déclaré l'hôpital. Après l'opération, «le patient a pu passer du temps avec sa famille et participer à des activités de physiothérapie pour l'aider à reprendre des forces». Ces proches avaient même déclaré «Nous avons pu passer de précieuses semaines ensemble lorsqu'il se remettait de son opération, des semaines que nous n'aurions pas eues sans cet effort miraculeux».

Les chercheurs considéraient alors cette intervention comme un succès.


Sans cette greffe, David Bennett était condamné. «C'était soit la mort, soit cette greffe. Je veux vivre», avait-il déclaré la veille de l'opération. «Nous avons pu passer de précieuses semaines ensemble lorsqu'il se remettait de son opération, des semaines que nous n'aurions pas eues sans cet effort miraculeux».


Après que son état commence à se détériorer depuis quelques jours et «Lorsqu'il est devenu clair qu'il ne se remettrait pas, des soins palliatifs lui ont été prodigués». David Bennett est décédé quelques jours après, le mardi 8 Mars 2022, soit 2 mois après son opération.


Muhammad Mohiuddin, directeur scientifique du programme de xénotransplantations a déclaré «Nous avons obtenu des informations de grandes valeurs, et appris qu'un cœur de porc génétiquement modifié peut correctement fonctionner à l'intérieur d'un corps humain».

Il a également ajouté que malgré ce décès «Nous restons optimistes et prévoyons de continuer notre travail lors de futurs essais cliniques.» Le porc dont provient le cœur greffé avait été génétiquement modifié afin d'éviter un rejet immédiat, qui n'a effectivement pas eu lieu.


Charlotte DELLINGER


Sources : Le Figaro; 20 minutes

23 vues0 commentaire