Rechercher
  • INDUS

Des lunettes freinant la myopie : HOYA MiyoSmart Vision

En septembre 2020, une nouvelle technologie par Hoya Vision visant à freiner l’évolution de la myopie chez l’enfant a été mise en vente.

Depuis le début des années 2000, la prévalence de la myopie ne cesse de croître. En 2020, 21% des enfants de 6 ans sont myopes contre 5,7% en 2019.

Plus précisément, la proportion d'enfants de 6 ans atteints de myopie a dépassé les 21% en 2020 ; 26% pour les enfants de 7 ans (contre 16,2%) et 37% pour ceux de 8 ans (contre 27%).


En effet, 4,76 milliards de personnes seraient myopes, soit 49,8% de la population mondiale (54% de la population européenne). A titre de comparaison, selon l’OMS, il y a 2,6 milliards de myopes dans le monde actuellement.


Face à cette pandémie qui nous attend d'ici 2050, il est essentiel d’intervenir pendant l’enfance et plus particulièrement avant l’âge de 10 ans. Face à cet enjeu mondial de santé public, des solutions se profilent depuis plusieurs années avec différents types de traitement comme des collyres contenant de l’atropine ou bien avec le port de lentilles de contact. Mais pour la première fois une autre alternative est proposée, Hoya met en vente en France un verre de freination de la myopie des enfants : Miyosmart Vision.


HOYA MiyoSmart Vision, comment ça fonctionne ?

Tout d’abord, la myopie est une anomalie de la vision qui se traduit par une vision floue de loin, mais une vision nette de près. C’est-à-dire que le globe oculaire est trop « long » et/ou que la cornée est trop cambrée ce qui entraine des images qui se focalisent avant la rétine au lieu de se focaliser directement sur celle-ci.


Ce verre repose sur la technologie DIMS (Defocus Incorporated Multiple Segments), présente sur une surface de 33 mm de diamètre sur le verre.

Cette technologie comprend une zone optique centrale pour corriger l’erreur de réfraction (myopie et astigmatisme) et plusieurs centaines de segments de puissances convexes, assurant une défocalisation myopique.

Le résultat de ce procédé est que 50% des rayons sont focalisés sur la rétine et 50% en avant, quelle que soit la position du regard. C’est-à-dire que lorsque l’enfant regarde à travers cette zone, sa vision de loin est conversée car il retrouve la puissance correctrice de sa myopie entre chaque segment.

La création d'une défocalisation myopique (apportant des rayons en avant de la rétine) empêche l'allongement axial du globe oculaire lié à la progression de la myopie et donc freine le processus.

Pour preuve, une étude clinique en double aveugle a été menée pendant 2 ans par l’université polytechnique de Hong-Kong auprès de 160 enfants. Cette étude a conclu à un effet freinateur du verre de 59% sur la valeur de la myopie et de 60% sur la longueur axiale de l’œil (problème majeur de la myopie). Ces résultats sont comparables aux gouttes à l’atropine (59%) et supérieurs à l’orthokératologie (45%).

C’est ainsi une solution simple de freination de la myopie, efficace et non invasive devenue très recommandée chez l’enfant.

Néanmoins, pour garantir une bonne utilisation et une pleine efficacité du verre, un suivi par un ophtalmologiste est nécessaire et recommandé tous les 6 mois.


HOYA MiyoSmart Vision est donc une solution « thérapeutique » non invasive, efficace face à la pandémie attendue dans les 30 prochaines années et qui permet de soigner dès le plus jeune âge.


Victoire ROUSSEAU


Sources : Hoya Vision, Acuite, Ibvision

63 vues0 commentaire